Partagez
Aller en bas

Parmi ces trois textes, lequel est votre préféré ?

3 - 33%
1 - 11%
5 - 56%
 
Total des votes: 9
avatar
JDN
Administrateur
Administrateur
Messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2018

[TERMINÉ] L'Histoire est entre vos mains !

le 07.11.18 20:53
Bonsoir !

Afin d'inaugurer cette section du forum, un petit concours d'écriture vous est proposé.

I. Les règles

1) Bien évidemment, ce qui est dit doit respecter la loi (comme chacun sait)
2) La forme est à la discrétion du participant ou de la participante : il est donc possible de faire de la prose, des vers, de la poésie, une nouvelle, du théâtre, etc.
3) Cela va de soi, mais il faut respecter le thème proposé ci-dessous
4) M'envoyer en privé sur le forum avant le 28 novembre 2018 à 20h


II. Les critères (pour déterminer le/la BG)


Je choisis mon préféré, et je prends les dons.

Un vote sera organisé anonymement pour décider du meilleur texte, la règle étant pour les auteur(e)s de ne pas voter pour soi.


III. Le thème

Vous savez, le texte que vous aviez zappé à l'inscription ? Oui oui, celui de l'histoire du jeu et qui se trouve ici : https://anthropya.com/tutoriel.php

C'est bien simple : racontez-nous un peu l'aventure d'un(e) Survivant(e) au lendemain de l'apocalypse.


IV. Récompenses

Parlons peu, parlons bien :
Place n°1 : 2000 ambres gagnés
Place n°2 : 1000 ambres gagnés
Place n°3 : 500 ambres gagnés
Place n°4 : dédicace de Riasu

------------------------------------------------

Mise à jour du 28/11 :

Dans la mesure où il y a eu 3 participations, les gains sont doublés. On aura donc des lots de :

Place n°1 : 4000 ambres gagnés
Place n°2 : 2000 ambres gagnés
Place n°3 : 1000 ambres gagnés

Les votes sont ouverts pour une semaine, donc jusqu'au 05/12/2018 à 20h.

Texte 1





















Les cons, ils ont osé... De grands éclairs trop blancs
Ont défrayé la nuit, brûlant les yeux, troublants.
Bombes tombant, marteaux d'heure, au rythme orageux;
L'horloge des morts bat l'atomique rageux,
Brisant la terre en vitraux de corps vitrifiés!
Un souffle violent rasant les murs pacifiés.

Puis, silence, un ciel gris d'uranium dérouillé,
Un brouillard étale mordant les os rouillés.
Des décombres givrés sortent quelques humains
Hagards, le corps rompu par la mort de demain...
Le soleil disparu, déchiré par les feux
Des missiles sol-air aux flancs durs écailleux,

Ces tueurs diffus, parcourant l'espace ambré,
Lancés par les puissances, portent, démembrés,
Des miasmes de neutrons, des misères sautées,
Dans leurs panses outrées, soutes pleines de morts.

Les villes affaissées, dans l'agonie, se noient;
D'une ivresse maudite, émergent les vivants.
Aux cendres des retombées crues germent les peurs,
Des bruits - chaos dans le caisson - froide torpeur;
Dans des cercueils de glaise ombrée gisent les
Survivants zombifiés aux rites congelés.

Sous les neiges nucléaires, des enfants gris
Lèvent la tête, fouillant les ruines bordées
De poussières qui déclenchent des toux ridées,
ils cherchent la ressource, égarés et aigris,
Bouffant des bêtes crevées aux peaux irritées.

Pour construire un abri qui deviendra cité,
Développent des armes, des technocraties...
Et petit à petit ils imitent l'ancien,
Réitèrent l'erreur d'usiner la conquête
Affûtant les lames pour retrancher les têtes;
Leurs cervelles tordues, flasques, de batraciens,

Chercheront la bombe H qui flashe dans l'obscur,
Le pétrole et le plomb saigneront aux criqûres,
Et les pov' survivants coucheront dans la suie
Sous un drap désertique où ne pouss' plus de fruits.


Et les pauvres vivants moucheront leur ennui

Près d'un plat ascétique où mous riront les bruits.







Texte 2





















Cher journal,

Aujourd'hui une citoyenne m'a demandé d'écrire l'histoire de notre quotidien. D'écrire ce que nous vivons chaque jour depuis ce fléau. Ce fléau qui a été déclenché par la folie de certains. Si je devais commencer par écrire mon ressenti en quelques mots, ce serait ceci...


Le froid, la faim, la mort, le Nuage.
La panique, le doute, la trahison.
Puis (faux) l'espoir.


L'espoir de voir un monde meilleur, un monde sur lequel nous ne ferions pas les mêmes erreurs. Celui ou les survivants, main dans la main, avancent ensemble, pour fonder à nouveau une société et vivre en paix.

Des conneries...



Après cet incident, la nature de l'homme s'est révélée. Cupide, avare, peureuse, envieuse, cruelle, meurtrière et sans pitié...
Le sont-ils tous ?
Non.

Certains ont eu la foi de me suivre, parce que j'avais les mots pour les guider, pour allumer cette flamme qui brûle dans leurs coeurs. Cette flamme qui pourrait bien s'embraser et les motiver à faire de ce nouveau monde le leurs. Aujourd'hui, nous devons lutter contre le nuage, les crises quotidiennes et les disettes.
L'Homme est capable de surmonter ce défi, il a connu bien des malheurs avant celui-ci et je doute que ce sera le dernier...


Hélas je suis bien vieux, trop vieux. C'est à elle de porter cet espoir, c'est à elle de les convaincre de réussir, d'avancer. C'est à elle de nous faire renaître et c'est à elle de porter notre message.
Cependant, nous ne sommes pas seuls, d'autres groupes ont réussi à survivre et, parmi ces groupes certains présentent des signes d'hostilités ou pose des regards trop insistants tandis que d'autres se montrent plus tranquille et ouvert au dialogue.
Une citation d'un homme à dit que la quatrième guerre se ferait à coup de bâtons et de pierres...

Il avait tort...


huhuhu

Leopold.






Texte 3




















Les sirènes ne cessaient d'angoisser le monde depuis plusieurs années

« Pour votre sécurité, veuillez rester confiner »

Les messages d'alertes serpentaient les rues de chaque cité.

« Pour votre sécurité, n'empêchez pas l'armée de passer »

Encore et encore cette peur véhiculée

« Pour votre sécurité, veuillez ne pas utiliser les nobles denrées »

Les populations ont voulu s'évader.

C'est la fin, le nuage de feu les a emportées, irradiées.

Tout est terminé.



   Un vieil homme relisait ces quelques mots trouvés près des corps inanimés d'une ancienne école, il s'agissait sans doute des derniers mots d'une jeune âme meurtrie, trop faible pour survivre après le cataclysme. Certains, ont eu de la chance, ils n'ont pas muté avant leur mort. Le monde qu'il connaissait a disparu sous cette couche de cendre. Il repensa à la troisième explosion nucléaire, ce jour d'été indien, les missiles ont été déviés, soit disant par des terroristes endormis dans la coalition, et ont atterri au pire endroit possible, créant des réactions en chaîne. Le passé semblait si lointain… Aujourd'hui il n'y a que poussière et désolation.
   Il continua à marcher le long du sentier, s'appropriant les ressources qui s'avéraient utiles à renforcer son modeste abri. Heureusement que quelques machines avaient survécu, dont cette petite radio parfaite pour entendre les ondes diffusées… Si elles étaient encore émises quelque part sur cette terre désertique. Il fallait à tout prix reprendre des forces avant de se diriger vers le camp de survivants. En effet, quelques indications étaient parsemées sur une centaine de kilomètres, un véritable jardin d’Éden si on se fiait aux textes. Comment un tel endroit pouvait-il exister ? Une enceinte avec des fermes pour se nourrir et des murs pour se protéger ? Le survivant resta un moment sur la route, à regarder par dessus son épaule si une personne un peu trop hargneuse voulait dérober ses biens. Cette déchéance causée par des biens immatériels, la bourse, les informations… Tout cela a mené à une guerre meurtrière où encore une fois, les populations en pâtissent pendant que les militaires et puissants étaient protégés derrière leurs murs.
   Après toutes ces réflexions, la nuit cendrée commençait à tomber. L'homme en guenilles se réfugia dans une vieille bâtisse en pierre, une église. Il s'agit d'un des rares monuments a avoir subsisté après l’abandon des villes et villages. Le clocher était à moitié détruit, les vitraux de l'abside avaient disparu, mais l'immense nef bordée de ses bas-côtés reposaient encore, offrant un refuge non négligeable. Plus bas il y avait probablement une crypte, elle serait idéale pour se cacher en cas d'intrusion. Le survivant déposa sur les pavés d'émaux brisés sa couche de fortune : une couverture rapiécée sombre dans un sac de lin. Avant que les dernières lueurs crépusculaires s'effacent de l'édifice, il regarda attentivement les vestiges d'un temps passé. Devant lui une pile composée de trois colonnes laissait apparaître une pierre jaunâtre, probablement du calcaire, où s'arpentaient de fines fissures jusqu'à sa base de pierre grise. D'ici, il pouvait apercevoir le ciel par une baie brisée, un arbre rachitique lui faisait face, il ressemblait tant aux hommes d'aujourd'hui… Sombre et morne pour ne pas dire mort. Mort… Il essaya de chasser de son esprit les corps calcinés qu'il découvrait chaque jour un peu plus. Sous les voûtes se dessinaient d'antiques peintures et inscriptions, le vieil homme d'ébène inventa leur signification, celle qui lui rappelait les comptines de son enfances « Enfants de la Terre Sainte, nous sommes l'avenir du monde, les branches d'un arbre immense, l'union est notre sève, la connaissance nos racines. Nous sommes l'antidote et le poison. ». Où se trouvait cet antidote capable d'annihiler ses atrocités ? Pourquoi le poison ne cessait de se diffuser ? C'est sur cette question qu'il se laissa sombrer.
   Le jour se lève, il ne peut arrêter de vivre. Une fois sa couche remise dans son sac, le survivant alla retrouver cette fameuse cité, un Eden, un Eldorado… Ou plus vraisemblablement un mirage. Il n'y avait plus de but, juste un chemin à suivre. Il pouvait ne rien trouver, peu importe, il devait avancer, étape après étape, d'un espoir brisé à un autre.
   Les jours, les semaines défilaient, toujours sous ce nuage épais. Dans peu de temps son casque se cassera et il mourra intoxiqué, pourtant l'homme fatigué continua. D'où venait sa force ? Nul ne le sait, peut être une mutation forcée, ou alors une humiliation de la destinée. L'oxygène commençait à manquer, le futur mort n'était plus à son aise, sa vue se troublait, ses jambes se dérobaient… Jusqu'à ne plus bouger. Le plus drôle dans cette fin ? L'homme avait pris le chemin opposé de la cité qui aurait pu l'aider, mais cela, c'était le monde d'Anthropya, les hommes perdus mouraient dans le nuage qui ne pouvait pénétrer un dôme protégé par ses quelques survivants.


Dernière édition par JDN le 28.11.18 21:43, édité 3 fois
avatar
Assylum
Administrateur
Administrateur
Messages : 110
Date d'inscription : 31/07/2018

Re: [TERMINÉ] L'Histoire est entre vos mains !

le 07.11.18 21:22
Si le vainqueur n°4 ne refuse pas son lot, on saura qu'il est de mèche avec Riasu. Qui voudrait d'une telle dédicace !?

_________________
Membre de l'équipe ANTHROPYA. Pour une éventuelle question, veuillez prendre contact en messagerie privée.

avatar
zephox
Errant
Errant
Messages : 42
Date d'inscription : 22/09/2018

Re: [TERMINÉ] L'Histoire est entre vos mains !

le 07.11.18 23:37
Salut JDN, tu n'as pas mis de consigne de limite de taille, combien de mots ou de caractères environ ?

Ekyss : peut-on échanger la dédicace de Riasu ?
Riasu
Errant
Errant
Messages : 22
Date d'inscription : 18/09/2018

Re: [TERMINÉ] L'Histoire est entre vos mains !

le 08.11.18 2:30
Moi je le trouve très bien ce lot n°4  Razz
avatar
JDN
Administrateur
Administrateur
Messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2018

Re: [TERMINÉ] L'Histoire est entre vos mains !

le 08.11.18 6:40
@zephox a écrit:Salut JDN, tu n'as pas mis de consigne de limite de taille, combien de mots ou de caractères environ ?

Salut Zephox,

J'ai volontairement souhaité ne pas le brider. A chacun de se brider selon son bon vouloir. Si tu joues le top, typiquement, il faut savoir que bien souvent les gens ne lisent pas les textes trop longs. Donc si tu me sors 100 pages à la Balzac, c'est cool (je le lierai), mais je ne peux pas te garantir que tout le monde le fera.

Si tu tables sur du théâtre, c'est plus "dynamique", donc tu as moins de soucis à être "long".

Si tu tables sur du poème, tu ne feras probablement pas 1000 lignes.
avatar
Assylum
Administrateur
Administrateur
Messages : 110
Date d'inscription : 31/07/2018

Re: [TERMINÉ] L'Histoire est entre vos mains !

le 09.11.18 20:14
Zephox : aucune idée, mais ça ne vaudrait pas grand chose mdr !

_________________
Membre de l'équipe ANTHROPYA. Pour une éventuelle question, veuillez prendre contact en messagerie privée.

avatar
Seraphiel
Errant
Errant
Messages : 6
Date d'inscription : 15/10/2018

Re: [TERMINÉ] L'Histoire est entre vos mains !

le 10.11.18 11:02
C'est un peu chipoter, mais faut-il prendre littéralement au lendemain du cataclysme ou peut-on prendre du recul lorsqu'il y a le nuage de poussière et le recommencement de la civilisation où le survivant s'inscrit ?

_________________
• Homo homini lupus est • Archéo-historienne d'un monde fou •
avatar
JDN
Administrateur
Administrateur
Messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2018

Re: [TERMINÉ] L'Histoire est entre vos mains !

le 10.11.18 14:01
C'est comme tu le sens Wink
avatar
Assylum
Administrateur
Administrateur
Messages : 110
Date d'inscription : 31/07/2018

Re: [TERMINÉ] L'Histoire est entre vos mains !

le 15.11.18 6:26
Plus que 13 jours pour y participer ! N'oubliez pas d'envoyer vos créations à JDN

_________________
Membre de l'équipe ANTHROPYA. Pour une éventuelle question, veuillez prendre contact en messagerie privée.

avatar
JDN
Administrateur
Administrateur
Messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2018

Re: [TERMINÉ] L'Histoire est entre vos mains !

le 17.11.18 16:18
Et hop ! D'une participation. Very Happy
avatar
JDN
Administrateur
Administrateur
Messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2018

Re: [TERMINÉ] L'Histoire est entre vos mains !

le 21.11.18 19:13
Toujours qu'une seule participation !

Compte-tenu de ça, on double les gains toutes les deux contributions sérieuses en plus.
avatar
JDN
Administrateur
Administrateur
Messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2018

Re: [TERMINÉ] L'Histoire est entre vos mains !

le 05.12.18 20:12
Les votes sont donc terminés !

Nous avons :
- Texte 1 : 33% = 3 votes
- Texte 2 : 11% = 1 vote
- Texte 3 : 56% = 5 votes

Le texte 3 a été écrit par Seraphiel et elle obtient ainsi 4000 ambres.
Le texte 1 a été écrit par zephox et il obtient ainsi 2000 ambres.
Le texte 2 a été écrit par Lou et elle obtient ainsi 1000 ambres.

Malheureusement, la 4ème récompense n'est obtenue par personne, faute de candidat(e)s.

J'invite les gagnant(e)s à me contacter ici, par discord ou IG pour recevoir leurs gains. Bravo encore à vous !
avatar
zephox
Errant
Errant
Messages : 42
Date d'inscription : 22/09/2018

Re: [TERMINÉ] L'Histoire est entre vos mains !

le 05.12.18 21:08
Bravo à Séraphiel pour sa victoire, bravo à Lou pour sa 3éme place, et bravo à ma gueule quand même .
Contenu sponsorisé

Re: [TERMINÉ] L'Histoire est entre vos mains !

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum